Reddit interdit le subreddit de Trump r/The_Donald pour discours de haine

Image : Photo d'illustration : Amira Lin ; Source : Reddit, Pixabay

Charlotte Jones |

Lundi, Reddit a annoncé qu'il interdirait environ 2 000 sous-reddits, y compris les partisans de la communauté Donald Trump Reddit. r/The_Donald , dans le but de nettoyer le forum populaire des comportements haineux et d'éliminer le mauvais juju.

Bien qu'il existe de nombreuses couches concentriques dans l'oignon Reddit, la promotion du discours de haine et du sectarisme n'en fait pas partie.

« Toutes les communautés sur Reddit doivent respecter notre politique de contenu de bonne foi. Nous avons interdit r/The_Donald parce qu'il ne l'a pas fait, malgré toutes les opportunités', a déclaré le PDG de Reddit, Steve Huffman, dans un communiqué. poster sur Reddit lundi .



Gambader parmi son ton troll, le subreddit et ses plus de 750 000 abonnés, la communauté était un centre de rencontre notoire pour les théories du complot avant les élections de 2016 et a été adoptée par la campagne présidentielle de Trump en 2016.

Les crétins de Trump, Brad Parscale et Dan Scavino, auraient été des visiteurs fréquents de la communauté, dont les mèmes et les vidéos du tableau ont parfois trouvé leur chemin vers le fil Twitter de Trump.

En 2019, Reddit a placé la communauté sous « quarantaine » en raison de violations répétées des règles, y compris « l'incitation à la violence envers les policiers et le public fonctionnaires de l'Oregon.

Au milieu de la catastrophe imminente des élections américaines de 2020, la communauté Reddit axée sur Trump était rencontré des sièges vides , car les utilisateurs ont été invités à fuir vers un site pro-Trump appelé thedonald.win ; un clone de Reddit qui promet une modération plus laxiste.

L'annonce a coïncidé avec les actions de Twitch, Snapchat et Twitter pour interdire temporairement Trump et adresse 'conduite haineuse' et la rhétorique que le président utilise sur leurs plates-formes .

En mai, Twitter étiqueté l'un des tweets de Trump pour contenir la désinformation sur le vote et caché un tweet menaçant de violence contre les personnes qui protestaient contre le meurtre présumé de George Floyd par la police.

C'est un signe que les plateformes de médias sociaux interdisent ensemble de prendre beaucoup plus au sérieux la modération du contenu sur leurs plateformes, tandis que Facebook reste les mains libres sur la discussion.